1.b 1.b-Ses vitraux - Abbatiale de Fécamp

Aller au contenu
Abbatiale
1.b  Chapelle de la Vierge
Les Vitraux
Vitrail au-dessus du Retable
Vitrail se trouvant au-dessus du retable
Le vitrail des Apôtres (2e fenêtre côté gauche) date du  milieu du XIIIe siècle. Il serait le plus ancien vitrail à personnages isolés de Haute Normandie : saint Jean au centre, à droite saint Barthélemy.
La troisième fenêtre à gauche, illustre la légende de sainte Catherine d’Alexandrie. Elle date de 1280 environ.
Les fenêtres du fond, de chaque côté du retable, datent du XIVe siècle. Dans celle de gauche, onze scènes, sur fond rouge à fleurons blancs, évoquent la vie d’Édouard Le Confesseur. Aux registres supérieurs, la vie de saint Louis est retracée sur fond bleu à fleurs de lys. L’évocation se poursuit en haut de la fenêtre de droite. Les trois dernières scènes, dans le bas, rappellent la fable du lion apprivoisé par saint Jérôme dans le désert (les vitraux de ces fenêtres du sanctuaire sont actuellement déposés en vue de leur restauration).
Retable et vitraux, chapelle de la Vierge
Chapelle de la Vierge, retable et vitraux
Vitrail Sainte Trinité
Sainte Marguerite tenant une épée
Dans la première fenêtre, à droite, les vitraux sont du XVIe siècle (ci-dessus). Au registre inférieur, sainte Marguerite tenant une épée, au centre saint Maclou, enfin la Vierge à l’Enfant.
Au-dessus, la Trinité serait l’œuvre d’Arnoult de Nimègue, maître verrier hollandais qui a travaillé à Rouen, entre 1500 et 1512. Le Père au centre, le Fils à gauche et le Saint Esprit à droite représenté par un personnage tenant une colombe sur une assiette d’or.
Retourner au contenu